Déclaration sinistre
Déclaration sinistre » Orage / foudre




La garantie orage et foudre est normalement incluse dans les garanties habitations courantes.

L’assurance multirisque habitation inclus donc ce sinistre dans sa garantie incendies et événements assimilés. La foudre peut engendrer deux types de dommages sur votre logement : l’incendie et la destruction des appareils électriques. Si un sinistre survient, il faut que votre assurance habitation comprenne les garanties incendies et dommages électriques. La première est souvent incluse alors que la seconde est parfois en option. Vérifiez bien le contenu de votre contrat pour savoir à quoi vos attendre. Attachez-vous également à lire attentivement les clauses limitatives de garantie.

Il est fortement conseillé de prendre certaines précautions pour prévenir le risque de destruction des appareils électriques. Vous pouvez ainsi limiter votre utilisation des appareils électriques pendant un orage au strict minimum, brancher vos appareils sur des prises parafoudres et penser à débrancher vos appareils quand vous partez en vacances. Il est également selon le lieu de votre habitation d’installer un paratonnerre en protection extérieure.

En général, le montant de votre cotisation et, le cas échant, l’importance de votre indemnisation sont fonction des moyens que vous avez mis en œuvre pour vous prémunir des risques de sinistre quel qu’il soit. Cet équilibre entre prévention et indemnisation est très variable selon les compagnies d’assurance, selon votre environnement et selon le risque considéré. En matière d’indemnisation des dégâts occasionnés par la foudre, l’obligation de se prémunir des impacts de la foudre dépend de la région où vous vous situez et de votre contrat d’assurance habitation. Ainsi dans certaines régions le parafoudre est obligatoire. Les compagnies d’assurances sont également très vigilantes sur la conformité de vos installations électriques.

Comme dans quasiment tous les sinistres, vous avez cinq jours ouvrés pour prévenir votre assureur par lettre recommandée avec accusé de réception, en lui joignant votre déclaration, le descriptif des dommages, les photos s’y rapportant, les devis de réparations éventuels, et les factures d’achats des biens qui ont été abîmés, ou toute preuve qui en stipule votre propriété. Le tout sans déblayer, nettoyer, aménager, avant toute visite d’expert sous peine de voir votre indemnisation refusée voire annulée par manquement de preuves importantes.

Cette déclaration doit comporter les informations suivantes :la date du sinistre, les circonstances et causes connues ou présumées, une première évaluation de l’importance du sinistre. En général, les assureurs fournissent au moment de la première déclaration un formulaire adapté à compléter. Un état estimatif des pertes subies doit également être adressé à l’assureur sous 30 jours. Ce document doit comporter le détail des biens mobiliers ayant subi un dommage et votre signature. Ce document sert de base à l’assureur pour déterminer le montant du remboursement. Il peut être complété avec l’aide d’un expert. Pour les biens immobiliers ayant subi un dommage logement et garage les sociétés d’assurance se servent plutôt du rapport d’expert établi à la suite du sinistre, compte tenu de l’importance de l’indemnisation à envisager.

 


Copyright Déclaration Sinistre / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires.
En partenariat avec Assurance / Risques aggraves / Climat